Développement enfant : comment choisir et faire un parcours de motricité pour bébé ?

Pour un bébé, le développement psychomoteur et l’équilibre passent par l’acquisition de la motricité. Il s’agit d’un apprentissage essentiel au développement de l’enfant, depuis qu’il est bébé. Heureusement, il existe un certain nombre d’exercices que vous pouvez mettre en place pour l’aider au fil du temps. Il s’agit par exemple de mettre en place un parcours de motricité.

Un parcours de motricité est constitué d’éléments divers qui aident votre bout de chou à explorer ses habiletés physiques et à découvrir l’espace autour de lui. Si vous désirez en concevoir un pour votre bébé, voici quelques idées pour y arriver.

Comment créer un parcours de motricité pour son enfant ?

Le parcours de motricité permet à un enfant, quel que soit son âge, de développer des compétences motrices comme l’équilibre ou encore la coordination. Pour créer un parcours de motricité pour votre enfant, vous devez tenir compte de plusieurs éléments.

Tenir compte de l’âge de l’enfant

Le parcours de motricité varie en fonction de l’âge de votre enfant. Pour les enfants entre 3 et 5 ans par exemple, on peut se permettre d’intégrer des étapes nécessitant de sauter ou de grimper. Pour les plus jeunes, ce n’est pas le cas. Pour un enfant entre 0 et 1 an, l’objectif est surtout de développer la motricité physique de même que la dextérité. Il faut donc privilégier des parcours allant dans ce sens.

Aussi, les matériaux de confection du parcours varient d’un âge à un autre. Veillez surtout à ce que les éléments choisis offrent la meilleure sécurité possible à votre enfant.

Prendre en compte les activités motrices à privilégier

Chaque parcours de motricité est différent. Certains sont plus portés sur le développement moteur de l’enfant tandis que d’autres sont plus axés sur le volet psychique. Il faudra donc définir exactement ce dont vous avez besoin pour votre enfant.

Généralement, les parcours qui demandent à l’enfant d’exécuter divers mouvements physiques sont plus adaptés aux enfants plus grands, ayant entre 4 et 7 ans. Pour les plus petits, on opte de préférence pour des parcours axés sur le développement psychique ou demandant d’effectuer des mouvements simples comme ramper, prendre ou lancer.

Rendre le parcours amusant

Même si l’objectif premier est le développement psychomoteur de l’enfant, il est important qu’il s’amuse en faisant le parcours. Pour le motiver et rendre l’exercice amusant, vous pouvez imaginer une histoire et des personnages.

Par exemple, donnez vie aux obstacles en imaginant par exemple qu’un  »pont » à traverser est au-dessus d’une rivière remplie de crocodiles. De plus, pourquoi ne pas donner à l’ensemble de tout le parcours une allure de chasse au trésor ?

D’autre part, vous pourriez également l’aider à développer son imaginaire et sa créativité en imaginant l’histoire au fur et à mesure avec lui. Il ne verra pas le temps passer et il appréciera assurément les divers exercices qui composent le parcours de motricité.

Quel est le parcours de motricité idéal pour un bébé ?

Pour un bébé à partir de 10 mois, il faudra en priorité choisir un parcours pour aider l’enfant à apprendre les mouvements du quotidien, mais aussi à développer son sens de la curiosité. Surtout, vous devez prévoir un tapis pour amortir les éventuelles chutes. Ainsi, le bébé ne risque pas de se faire mal.

Généralement, à cet âge, on recommande une piscine à balles. Ainsi, l’enfant pourra aisément s’habituer peu à peu aux formes et aux couleurs. Vous devez également vous assurer que la hauteur du parcours soit parfaitement adaptée à celle de votre bébé.

Si vous prévoyez de concevoir le parcours vous-même, veillez à l’installer dans un endroit qui ne soit pas encombré et qui offre les meilleures conditions de sécurité possibles pour votre enfant.

Créer un parcours de motricité chez soi : comment faire ?

L’avantage d’un parcours de motricité fait maison, c’est que sa création n’a pas besoin d’éléments particuliers. Vous pouvez donc en fabriquer un avec tout ce que vous avez sous la main.

Créer un parcours de motricité avec des coussins, des traversins et des peluches

Pour un parcours de motricité, il est important de disposer les éléments de manière à permettre à l’enfant de faire plusieurs mouvements différents. Plus les objets qui composent le parcours sont nombreux et variés, plus amusant sera le parcours pour votre bout de chou. Il pourra les toucher et définir la sensation ressentie (doux, rugueux, lisse…). Pour optimiser les résultats, veillez à mixer divers éléments fabriqués dans des matières diverses. Une fois que ce sera fait, il trouvera l’ensemble du parcours très amusant.

Créer un parcours de motricité avec les meubles du salon

Utilisez les meubles de votre salon pour créer un parcours de motricité est également possible. Il vous suffit de les disposer de diverses manières. Par exemple, installez une table de manière à ce qu’elle serve de tunnel sous lequel votre enfant pourra ramper ou placer un drap entre deux chaises pour donner l’illusion d’un obstacle à franchir. Les idées sont nombreuses. N’hésitez pas à les exploiter au maximum.

Créer un parcours de motricité avec un tapis

Ici, vous n’aurez besoin de rien installer du tout. Le but est de développer les capacités motrices de l’enfant en lui faisant exécuter un certain nombre de mouvements : faire semblant de nager, rouler sur le tapis, faire semblant de voler comme un oiseau… Si vous prévoyez également des activités impliquant le saut, vous pouvez utiliser le tapis pour amortir les chutes.

Créer un parcours de motricité avec des cerceaux

Disposez quelques cerceaux colorés de diverses tailles au sol. Il s’agira ensuite de donner un objet à votre bout de chou pour qu’il le lance dans les cerceaux. Vous pouvez rendre le jeu amusant en plaçant une petite récompense dans chaque cerceau. N’hésitez pas à le féliciter à chaque fois qu’il vise bien.

Pour les plus grands, vous pourriez modifier les règles du jeu en demandant à l’enfant de sauter dans le cerceau. Il peut sauter pieds joints ou avec un seul pied à l’intérieur pendant que l’autre reste levé. Il s’agit d’un exercice parfait pour aider l’enfant à travailler son équilibre et développer ses muscles.

Plus d'articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Nidation : quels sont les symptômes et signes d’une nidation réussie ?

Lorsque l'embryon se niche dans l'utérus, on parle de symptôme d'implantation. Le début de la grossesse de chaque femme est unique en raison de...

Parrain/marraine : comment préparer son discours pour le baptême de bébé ?

Il n'est pas facile d'être nommé parrain ou marraine d'un enfant. En effet, c’est une grande responsabilité qui nous est dévolue. Cette nomination est...

Les meilleures activités à proposer aux enfants en crèche

Il est parfois difficile de coordonner les obligations personnelles et professionnelles. Heureusement, la plupart des entreprises offrent à leurs travailleurs des crèches d'entreprise pour...

Pourquoi utiliser et comment choisir son sauteur bébé (jumper) ?

Si vous avez un enfant et que vous avez envie qu’il s’amuse tout au long de la journée, acheter un sauteur pour bébé peut...

Quelles sont les meilleures activités à proposer pour des enfants en maternelle ?

L'activité manuelle en maternelle est excellente pour apprendre à un enfant à construire quelque chose avec ses mains, à peindre, à dessiner, etc. De...